Station de relevage évolutive

SEPARATEURS A GRAISSES ET FECULES

Pour qui? Quand? Comment?

 

Les séparateurs de graisse et fécule sont des dispositifs ayant pour fonction de retenir les graisses et matières décantables dans la cuve. Ils permettent de piéger, par différence de densité, les graisses présentes dans les effluents. L’installation d’un séparateur de graisses est essentiel pour réduire les difficultés de traitement des graisses en station d'épuration, les mauvaises odeurs et ne pas venir déséquilibrer la faune et la flore.

Le processus dynamique du séparateur à graisses repose sur le principe de flottaison des graisses. Les graisses forment des agglomérats et se solidifient en surface lorsque l’eau reste en condition de stagnation.

 

Dans quel cas l’appareil est recommandé? La réglementation? Quels types d’eau peuvent être traités? Comment l’entretenir? Découvrez toutes les réponses.

 

Dans quel cas un séparateur à graisse et/ou fécule est-il recommandé?

Nous pouvons distinguer deux cas de figure pour lesquels un séparateur à graisses et particules est conseillé voire obligatoire :

  • Pour les habitations avec fosses toutes eaux et fosses septiques.
  • Pour les industries agro-alimentaire et métiers de bouche (boulangeries, pâtisseries, poissonneries…), les cuisines collectives et les restaurants.

 

Le règlement sanitaire départemental impose la pose de séparateurs de graisse pour les petites collectivités et les installations professionnelles, cuisines collectives, restaurants

Concernant les industries agro-alimentaires, un CCTP d’un bureau d’études techniques doit être transmis pour permettre de définir le dimensionnement d’un appareil adapté.

Le traitement avant rejet est en effet obligatoire car les graisses empêchent un fonctionnement correct des stations d’épuration et les fécules génèrent des boues et des mousses dues à l’épluchage des légumes. Le séparateur est raccordé à la canalisation des eaux usées.

 

La réglementation régissant les séparateurs à graisse et fécules

L’article L 13 31 10 du nouveau Code de la santé publique prévoit que : « tout déversement d’eaux usées autres que domestiques, dans les égouts publics, doit être préalablement autorisé par la collectivité à laquelle appartiennent les ouvrages qui seront empruntés par ces eaux avant de rejoindre le milieu naturel ».

Le règlement d’assainissement et le règlement sanitaire départemental doivent préciser les règles de gestion des déchets graisseux, à savoir l’installation d’un pré-traitement.

A noter également que de nombreuses villes l’imposent dans leurs règlements municipaux.

 

 

Les différents types de séparateurs

Il existe trois types de séparateurs :

  • Les séparateurs à graisses
  • Les séparateurs à fécules
  • Les séparateurs à graisses et fécules

 

Nous pouvons distinguer deux types de procédés :

Le séparateur à graisses traditionnel qui agit par séparation gravitaire des matières non solubles dans l'eau. Il y a deux parties : le débourbeur et le séparateur. Dans un premier temps, les boues tombent au fond du débourbeur. Les graisses remontent ensuite en surface du séparateur. 

Le séparateur à graisses autonettoyant : le principe est la liquéfaction des graisses par élévation de la température. Une roue les emporte ensuite dans un bac de récupération. Ce système est sans odeur et sans développement bactérien. L’installation est simple. Le coût est plus élevé mais l’entretient est moins important. En effet, ce type de séparateurs ne nécessite pas de vidange régulière car la quasi-totalité des graisses sont récupérées.

 

 

Les différents types d'eau à traiter dans un séparateur à graisses  

Les eaux usées, c’est-à-dire les eaux « pollués » qui contaminent les milieux dans lesquels elles sont déversées, peuvent notamment provenir de la préparation de mets. Ces dernières sont en effet chargées de matières grasses et huileuses, d’origine animale ou végétale. Elles entraînent des dépôts dans les canalisations. Ces dépôts empêchent le fonctionnement optimal des réseaux d’évacuation des eaux et des stations d’épuration.

 

                 

 

Le principe de fonctionnement d’un séparateur à graisses repose sur les caractéristiques physiques des graisses alimentaires, animales ou végétales.

Elles sont :

  • Insolubles dans l’eau
  • Plus légères que l’eau
  • Capable de passer de l’état liquide à l’état solide et inversement

 

Il est essentiel de rappeler que la distinction entre graisses et huiles est primordiale.

 

Peuvent être traités dans un séparateur à graisse :

  • Les eaux de vaisselle
  • Les eaux grasses des siphons de sol

En effet, ces eaux peuvent être traitées car elles contiennent des graisses animales et végétales qui figent à température ambiante.

 

Ne peuvent pas être traités dans un séparateur à graisses :

  • Les déchets solides qui peuvent entrer en fermentation sont à éviter autant que possible car ils perturbent la séparation des graisses.
  • Les huiles alimentaires usagées sont à proscrire car elles ne figent pas à température ambiantes. Le séparateur ne peut donc pas les retenir.

 

 

L’installation d’un séparateur de graisse et fécules

Il est impératif d’enterrer le séparateur hors terrain en nappe ou hors terrain hydromorphe. Le séparateur peut également être posé hors sol.

 

Dans le cas d’une pose enterrée

Une vigilance doit être apportée dans le cas où des véhicules ou des surcharges roulantes ou de hauteur de remblai supérieur à 400 mm au-dessus de l’appareil circulent. Il faut dans ce cas couler une dalle en béton armé.

 

Dans le cas d’une pose en élévation

Le séparateur peut être installé de niveau. La surface doit être plane et lisse. Veillez à ce que le couvercle soit facilement accessible pour l’entretien.

 

 

Pour une bonne performance du séparateur à graisses

 

Le séparateur doit être impérativement précédé d’un débourbeur. Celui-ci va permettre de retenir les matières lourdes (par exemple de la boue, du sable ou plus souvent des débris alimentaires).

Il faut savoir que la quantité de détergent-vaisselle utilisée doit être minime pour que l’émulsion eau/graisse soit instable. Les graisses vont ainsi aisément se séparer et flotter.

Il est indispensable de bien nettoyer son séparateur : un séparateur mal nettoyé ne piège plus les nouveaux apports de graisses.  

Il est recommandé d’effectuer une vidange et un curage réguliers (au minimum une fois par mois). Et il est conseillé de vidanger l’appareil tous les 2 mois par une entreprise spécialisée. Les fréquences des vidanges conditionnent les capacités d’épuration de l’appareil, et ainsi l’encrassement des canalisations.

Ces actions évitent en plus les débordements et les mauvaises odeurs.

 

A savoir :

  • La température dans le réseau ne doit jamais être supérieure à 30°.
  • Il ne faut surtout jamais utiliser de racloir qui abîme les parois de l’appareil.

 

Comment vidanger un appareil sans colonne de vidange ?

  1. Ouvrir l’appareil
  2. S’il y a un compartiment graisses et que la couche de graisses est solide, il faut la casser afin de pomper les grumeaux de graisse
  3. Pomper le contenu des différents compartiments du séparateur
  4. Rincer les parois avec de l’eau froide
  5. En cas de compartiment à fécules, il faut vérifier si la buse d’arrosage n’est pas obstruée
  6. Remettre l’appareil en eau
  7. Refermer le couvercle pour éviter de déformer l’appareil

 

Comment vidanger un appareil avec colonne de vidange ?

Dans ce cas, la vidange est réalisée grâce à une canalisation installée dans l’appareil sur laquelle l’hydrocureuse se raccorde grâce à un « raccord pompier », un raccord symétrique.

  1. Ouvrir l’appareil
  2. S’il y a un compartiment graisses et que la couche de graisses est solide, il faut la casser afin de pomper les grumeaux de graisse
  3. Pomper le contenu des différents compartiments du séparateur
  4. Rincer les parois avec de l’eau froide
  5. En cas de compartiment à fécules, il faut vérifier si la buse d’arrosage n’est pas obstruée
  6. Remettre l’appareil en eau
  7. Refermer le couvercle pour éviter de déformer l’appareil

 

Aller plus loin : norme EN 1825 -2

 

 

 

Pourquoi choisir Neatfx

Conseil 

Choisir Neatfx c’est l’assurance de faire le bon choix, grâce à une équipe d’experts qui saura vous accompagner et vous guider dans vos choix. Vous écouter pour mieux vous conseiller parmi les plus de 5000 références disponibles.

Simplicité

Nos experts connaissent parfaitement leur métier et savent combien la simplicité de l’installation de votre station de relevage facilite la vie.

La simplicité commence dès votre livraison qui se fait chez vous et qui vous est offerte dès 199 euros TTC de commande.

Sécurité

La sécurité d’utilisation de votre station de relevage n’est pas une option, c’est notre priorité pour mieux vous satisfaire.

 

 

Un conseil supplémentaire ? L’équipe de Neatfx se tient à votre écoute au 02.61.53.60.62.